Salle de bain écologique - Concept bain
close
Salle de bain écologique
Tendances

Salle de bain écologique

L’environnement est vital. La mobilisation pour la préservation des ressources naturelles de notre planète passe aussi par des achats éco-responsables. Au-delà des gestes mesurés que chacun est invité à privilégier au quotidien, les professionnels du secteur de la salle de bains attachent une attention toute particulière à la question de l’écologie, développant des matériaux et des techniques de fabrication de plus en plus propres afin de construire un monde durable avec une salle de bain écologique.

salle de bain ecologique sana-de-burgbad

Sana de BURGBAD Burgbad, fabricant allemand de meubles et de concepts d’agencement pour la salle de bains qui fête cette année ses 50 ans, est une filiale à 100 % du groupe turc Eczacibasi qui privilégie les matériaux en bois provenant de forêts exploitées de façon durable sur les plans écologique, économique et social et certifiées PEFC. En France, l’usine de Nogent-le-Roi a investi 2,6 millions d’euros en 2010 pour se doter d’un outil de laquage mat et brillant 100% hydro qui lui permet de garantir une production green, sans solvant.

Matière première renouvelable, donc écologique, le bois représente souvent le matériau de base entrant dans la fabrication d’un meuble de salle de bains… Encore faut-il, pour que les particuliers
éprouvent la satisfaction de contribuer au développement durable en réalisant leur projet d’aménagement, que le bois ne soit pas utilisé à outrance et/ou sans contrôle. Pour préserver les ressources en bois de la planète, d’autant que leur origine n’est pas forcément métropolitaine, les essences utilisées doivent être issues de forêts gérées selon un principe de développement durable. En ce qui concerne les bois exotiques, il faut privilégier ceux essentiellement utilisés en feuille de placage, afin d’en limiter la consommation. Des programmes garantissent notamment que l’abattage des arbres est effectué de manière contrôlée afin d’éviter la paupérisation du patrimoine forestier, et que les structures des meubles sont réalisées avec des panneaux de particules de bois 100 % recyclé.

showerselect-e-rainmaker-select-580-3jet-de-hansgrohe

ShowerSelect E & Rainmaker Select 580 3jet de HANSGROHE De 10 à 60 cm de diamètre, voire 58,6 x 25,8 cm pour ce nouveau modèle, les douchettes et douches de tête de Hansgrohe de garantissent une performance XXL dans votre salle de bains. Si par exemple le débit du jet Rain (sous 3 bars de pression) est de17 l/min, l’entreprise développe sans relâche des innovations techniques qui permettent d’économiser l’eau afin de protéger l’environnement tout en garantissant plus de plaisir et plus d’efficacité. Les robinetteries et douchettes de Hansgrohe, équipés de la technologie EcoSmart, consomment exemple jusqu’à 60 % d’eau en moins que les produits traditionnels – et ce sans aucune perte de confort.

VERS UNE GESTION DURABLE DU BOIS À L’ÉCHELLE MONDIALE

Créé en 1993, le Forest Stewardship Council, organisation indépendante à but non lucratif, entend promouvoir la gestion responsable des forêts partout dans le monde. Aux antipodes d’un déboisement sauvage et destructeur qui se pratique encore dans certaines parties du globe, le FSC souhaite instaurer une exploitation du bois effectuée de manière durable, dans le respect de l’environnement : préservation à long terme des fonctions économiques, sociales et écologiques, des forêts, protection de la biodiversité et des écosystèmes…

e2-de-kludi

E2 de KLUDI Spécialiste des robinetteries de salle de bains et de cuisine, la firme de Menden propose des gammes d’une grande fiabilité, axées sur la durabilité. Une marque digne de confiance qui garantit 8 ans ses produits et conjugue innovation, design et environnement avec des usines performantes sur le plan des émissions et du recyclage des déchets.

ECO LABEL DE LA SALLE DE BAIN ECOLOGIQUE

Cet organisme a créé un label portant son nom ; celui-ci donne au consommateur l’assurance que les produits du bois et du papier proviennent bel et bien de forêts – tropicales, tempérées ou boréales – gérées durablement. Chaque produit est suivi par le FSC tout au long de la chaîne de transformation et de commercialisation, au niveau de la gestion forestière comme de la chaîne commerciale. Aussi le choix d’un mobilier de salle de bains fabriqué à l’aide de bois certifié FSC représente-t-il, pour le particulier, un geste fort en matière de développement durable. Notons également qu’il existe d’autres Ecolabels en ce qui concerne la gestion durable des forêts dont le PEFC (Programme for the Endorsment of ForestCertification schemes).

HALTE AUX FORMALDÉHYDES

Un travail d’expertise commandé par le gouvernement à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) a conduit à lister pas moins de 31 substances polluantes prioritaires détectées dans les meubles, susceptibles d’être cancérogènes, mutagènes et / ou toxiques. Selon un article paru dans le Courrier du Meuble en octobre dernier, dans cette liste figurent des composés organiques volatils tels que le benzène, le formaldéhyde, le styrène, ou très volatils comme l’acétaldéhyde ou le dichlorométhane. « Parmi ces 31 substances prioritaires, 21 ont d’ores et déjà fait l’objet d’une concentration limite d’intérêt (CLI), dont l’objectif est de prévenir la survenue d’effets sanitaires lors d’une exposition à long terme » ajoute l’ANSES. Face à ce constat, l’Agence recommande, à terme, d’interdire ces substances à émission, afin d’ « éviter la mise sur le marché de tout produit d’ameublement pouvant induire une exposition à ces polluants, quelle qu’en soit la concentration ». De fait, de nombreux fabricants s’attachent à réduire les émissions de composés organiques volatils (COV), un composé organique très polluant et nocif, en réalisant ses caissons avec des éléments appartenant à la classe E1, garante de faibles émissions de formaldéhyde. Par ailleurs, les solvants aqueux tendent désormais à remplacer les solvants traditionnels et polluants qui entraient, il y a quelques années encore, dans la composition des laques et vernis. Les polymères, nocifs pour l’environnement, sont peu à peu délaissés au profit de matériaux plus aisément recyclables… Les fabricants de meubles de salle de bains réalisent, depuis plusieurs années, des efforts louables en matière de développement durable pour avoir une salle de bain écologique.

100 % RECYCLABLE

L’éco-responsabilité ne se cantonne pas au secteur du mobilier. Répondant aux normes environnementales en vigueur, le fabricant de robinetterie, d’accessoires et de sanitaire de style THG investit par exemple en permanence dans le recyclage et à tous les stades de dépollution. Dans son usine de Béthencourt-sur-Mer, le laiton se recycle à l’infini et ne perd qu’environ 10% à la fusion. Les normes étant différentes, THG, qui fabrique pour la marque Waterworks (distribuée en France sous la marque Waterworks by THG) utilise du bronze pour le marché américain afin d’éliminer toute trace de plomb résiduelle qui pourrait subsister dans le laiton. Cop21 oblige, les marques communiquent volontiers sur leur philosophie environnementale et le consomm’acteur s’intéresse de plus en plus aux process de production et aux performances, en particulier celles concernant le débit en eau des robinets, douchettes, ciels de pluie, chasse d’eau et autres équipements essentiels dans la salle de bain écologique.

ÉCONOMISER L’EAU EN S’ÉQUIPANT MIEUX

Pour réduire les dépenses d’eau dans la salle de bains, pièce de l’habitat la plus « aquavore », des solutions existent. Mitigeur thermostatique, douchette économique, colonne de brumisation, receveur de douche avec recyclage, robinetterie à commande électronique ou temporisée, WC à chasse double commande, régulateur de débit et mousseurs réducteurs d’eau (…), les fabricants proposent des produits responsables qui permettent de gagner en efficacité sans perdre en confort. En France, l’utilisation domestique par habitant est en moyenne de 151 l/jour et par habitant dont environ 39 % consacrée à l’hygiène corporelle et 20 % aux sanitaires.

douche-ecologique

Receveur avec échangeur de chaleur intégré de LAUFEN L’eau usée s’évacue par un vidage caché/un bandeau en solid surface dans lequel est incorporé l’échangeur Joulia Inline (réutilise l’eau tiède usée pour réchauffer l’eau froide jusqu’à 25° C, sans contact avec). L’eau froide déjà pré-chauffée remonte dans le mitigeur (qui consomme alors moins d’eau chaude). Lauréat Bronze/Concours de l’Innovation/Mondial du Bâtiment.