Question d’Ambiance au plus près de ses installateurs - Concept bain
close
Question d’Ambiance au plus près de ses installateurs
Accessoires - Actualités

Question d’Ambiance au plus près de ses installateurs

Une centaine de professionnels – fournisseurs et installateurs – se sont réunis, début décembre dernier, au sein du show-room Question d’Ambiance d’Aix-en-Provence à l’occasion de la remise des prix de son Concours de l’Innovation. Une occasion de revenir avec son directeur, Jean-Laurent Marletto, sur la genèse de ce jeune réseau en forte croissance.

Jean-Laurent Marletto, Directeur de Question d’Ambiance, à l’occasion de la remise des prix du Concours de l’Innovation.

Jeudi 6 décembre 2016, en fin d’après-midi… L’affluence au sein du show-room Question D’ambiance d’Aix-en-Provence gonfle à mesure que les minutes passent. Jusqu’à battre son plein une fois la nuit tombée. Et pour cause : c’est la date choisie par son directeur, Jean-Laurent Marletto, pour tenir la quatrième édition de son Concours de L’Innovation. Son objet : récompenser, notamment à travers des voyages, ses meilleurs clients installateurs (une vingtaine au total), ou plutôt « ceux qui valorisent le mieux l’approche technique de leur travail », précise le directeur. Une condition est toutefois requise pour concourir à ce challenge professionnel : être membre du Club Qualité Artisan de Question d’Ambiance, une collective de professionnels triés sur le volet (ils sont une quarantaine à ce jour) ; celle-ci réalise aujourd’hui près de 70% du chiffre d’affaires de l’enseigne. Jean-Laurent Marletto justifie :

« Lorsque nous avons créé cette enseigne, deux ambitions nous animaient : référencer des fabricants de grande qualité et nous appuyer sur de véritables professionnels-installateurs de la salle de bains. »

 

Un seul créneau : le haut de gamme

L’histoire de Question d’Ambiance commence en 2010, sous l’impulsion de son actuel directeur et de Jean-François Dubost,PDG de la Quincaillerie Aixoise, son propriétaire (six négoces en matériaux de construction et fournitures industrielles en région PACA pour un CA de 32 millions d’euros). « En dépit de la crise économique que traversait le pays à cette époque, nous étions tous les deux convaincus qu’une enseigne dédiée uniquement à la salle de bains pouvait trouver sa place dans la région. Le potentiel d’affaires était là ! », explique Jean-Laurent Marletto. C’est ainsi qu’est créé, au sein même du magasin sous enseigne Quincaillerie Aixoise d’Aix-en-Provence, un premier corner Question d’Ambiance.

Diane Poteaux, Directrice Commerciale France de BETTE, remet le premier prix du concours de l’innovation à Mr Gilet de CALITHERM (83-La Seyne sur Mer) ; celui-ci devient du même coup président du club Qualité Artisans pour une année

Puis en 2011, un premier show-room Question d’Ambiance est inauguré, à Pertuis (Vaucluse) sur 300 m² ; l’année suivante, un second magasin vaste de 450 m2 voit le jour à La Seyne-sur-Mer. 2015, enfin, est l’année du transfert du corner aixois au sein d’un espace entièrement dédié, mitoyen de la boutique Quincaillerie Aixoise, d’une surface de 380 m². « Notre créneau, c’est le haut de gamme, précise le directeur du réseau. Et pour assurer ce niveau de prestations, nous renouvelons un quart des produits de nos trois show-rooms tous les ans. » Si à Pertuis la clientèle, rurale, est plutôt friande de solutions classiques et traditionnelles, à la Seyne-sur-Mer ce sont davantage les gammes modernes et contemporaines qui séduisent, en regard d’une population plus urbaine. Quant à l’unité d’Aix-en-Provence, elle draine un mix des deux univers.

Un CA 2017 à +10%

Dans le sillage d’une année 2016 à +18%, l’activité de Question d’Ambiance, en 2017, fut pareillement au beau fixe. « Nous avons clôturé, pour les trois unités réunies, sur un chiffre d’affaires en croissance de 10%  versus l’année précédente », indique le directeur.

Marc Chevalier, Directeur Commercial France de KLUDI, remet le troisième prix du concours à Mr Eric Theret de THERET PLOMBERIE (13-Aix-en-Provence).

A la source de ces bons résultats – sans conteste bonifiés par une situation macroéconomique plus favorable : « Notre positionnement haut de gamme, porteur d’affaires ; notre collaboration avec des fournisseurs innovants et de grandes qualités ; sans oublier l’excellent travail fournit par nos installateurs », répond Jean-Laurent Marletto. Une alchimie, en somme, parfaite !