Sèche-serviettes : l’atout confort indispensable ! - Concept bain
close
Sèche-serviettes : l’atout confort indispensable !
Accessoires - Actualités - Sèche-serviette

Sèche-serviettes : l’atout confort indispensable !

Electrique, à eau ou mixte, le sèche-serviettes devient toujours plus design, efficace… et pratique à utiliser à mesure que les années passent. Au point que certains appareils sont désormais connectés ! De fait, l’offre est si exhaustive que chacun saura trouver un appareil qui correspond en tous points à ses attentes et besoins : jugez plutôt !

STEP-BY-STEP, COLLECTION ELEMENTS, DE TUBES (DESIGN ALBERTO MEDA)

Disponible en version hydraulique, électrique ou mixte, ce radiateur pouvant accueillir un porte-serviettes se compose d’un module en aluminium ; sa surface est constituée d’éléments elliptiques plissés, inclinés vers la droite ou vers la gauche. Selon leur disposition et le point de vue de l’observateur, des jeux de lumière suggestifs et des effets visuels se créent. Le module de base peut être installé individuellement ou positionné à côté d’un autre module. Ainsi peut-on créer 4 configurations ; celles-ci, multipliées par les hauteurs disponibles, rendent possibles vingt combinaisons différentes.

L’importance de l’esthétique

Bien souvent, c’est l’esthétique qui déclenche l’acte d’achat. De fait, un acteur du marché du sèche-serviettes explique que, à « de rares exceptions près, le consommateur ne s’intéresse pas à la notion de puissance ; ce sont les professionnels qui lui rappellent l’importance de ce critère ». Or l’un des points forts des sèche-serviettes à eau chaude réside justement dans la plus grande latitude qu’ils offrent en termes de forme, permettant aux designers de s’affranchir de l’archétype « échelle à tubes ronds ». Pour un résultat parfois spectaculaire !

LOBELLO D’ANTRAX (DESIGN ANDREA CROSETTA)

La forme de ce porte-serviette évoque celle d’un livre : une fine feuille de métal, entièrement recyclable, symbolise la couverture du livre, en saillie par rapport au corps chauffant, rappelant les pages intérieures. Le produit permet par ailleurs aux serviettes ou au linge d’être entièrement séché car en contact avec toute la surface du radiateur. Quant à la poignée qui sert à fixer le radiateur au mur, elle est elle-même en aluminium recyclable et dans la même finition que le radiateur. Puissance 130 W. Coloris : 200. Accessoires : porte-serviettes en acier. 50 x 42,8 cm. À partir de 580 € TTC

La couleur est également un critère de montée en gamme, alternative au blanc laqué qui emplit les rayonnages des GSB. Un critère qui, forcément, engendre un surcoût plus difficile à consentir sur un produit d’entrée de gamme.

KAZEANE D’ACOVA (DESIGN KING & MIRANDA)

Composé d’éléments plats inclinés et disposés en quinconce, ce nouveau radiateur sèche-serviettes affiche un design original et audacieux, tout en restant fonctionnel grâce aux larges espaces facilitant la pose de nombreuses serviettes. Les tubes inclinés, à l’exception d’un élément positionné horizontalement, ont été pensés pour bien maintenir et sécher efficacement les serviettes de bains. L’appareil bénéficie par ailleurs d’une qualité de finition certaine : double revêtement cataphorèse + époxy, soudures invisibles haute résistance. 50 couleurs au choix. Version chromée disponible.

En complément des couleurs, les différentes finitions texturées sont très recherchées pour achever de donner à une salle de bains une décoration « tendance ».

NEFERTITI ÉTROIT D’ATLANTIC

Ce sèche-serviettes se décline désormais en version «Étroit». Et, avec son encombrement réduit de seulement 45 cm de large (contre 55 cm pour un modèle classique), il se faufile partout. Pour autant, il ne perd rien en capacités, permettant notamment de réaliser jusqu’à 25% d’économies avec sa programmation embarquée, accessible par son boitier de commande digital. Proposé dans 9 coloris, il est disponible avec ou sans Ventilo. Puissances : 500 + 1 000 W, 750 + 1 000 W. H 455 x L 145/175 cm. À partir de 814 € TTC (hors installation, hors accessoires).

On pense notamment aux finitions chromées, inox ou « martelée ». Ces finitions « trendy » valent d’ailleurs à certains sèche-serviettes d’atterrir non pas dans une salle de bains… mais dans une cuisine !

BARON MARBRE DE CINIER

Équipé d’une barre sèche-serviettes, ce produit particulièrement design est peint à la main, finition noir et blanc (également disponible en bleu ou en rose). H 150 cm x L 50 cm. 3024€.

Fonctionnalité et gain de place

Autre critère d’achat identifié : la fonctionnalité, ainsi que le gain de place. Certains fabricants ont ainsi concentré leurs efforts récents sur la déclinaison de gammes existantes en versions « small », c’est-à-dire plus étroites (de 40 à 43 cm au lieu de 50 cm et plus), ou s’efforcent d’optimiser leurs produits ; en présentant, par exemple, deux rangées de tubes au lieu d’une, afin d’augmenter la puissance nominale des appareils.

ÂTMAN DE EVHOME

Ce radiateur tout aluminium offre un confort total et une rapidité de chauffe optimale. Doté d’un rétroéclairage LED couleurs, il permet une diffusion d’huiles essentielles et dispose d’un système acoustique performant. Des portants de serviettes pivotants facilitent, par ailleurs, la mise en place rapide des serviettes. Toutes les fonctionnalités sont pilotables indépendamment via smartphone. Finitions personnalisables (laques Unies, laques texturées, anodisées…) Dimensions : 140 x 54 x 13cm, ou sur-mesure. À partir de 1 779 € HT.

Quelle place pour la connectivité ?

Un autre défi attend les fabricants de sèche-serviettes électriques (et dans une moindre mesure de sèche-serviettes à eau chaude, s’ils sont équipés de robinets thermostatiques) : celui de la connectivité. Si le concept de sèche-serviettes connecté peut paraître superflu de prime abord, on retiendra qu’une connectivité accrue peut grandement faciliter la prise en main des appareils.

NIVA SOUFFLANT DE VASCO

Cet appareil dispose d’un module soufflant logé en partie basse, qui le rend discret mais assure un réchauffement efficace. À noter que le soufflant, d’une puissance de 1000W, prodigue une chaleur immédiate et peut être programmé de manière hebdomadaire ; il a par ailleurs été a été conçu sur des critères de compacité afin de laisser toute la place requise pour le séchage des serviettes. L 72 x H 1 82,5 cm. 1 500 Watts. Panneau plein coloris gris (1 594 € TTC) et tablette Multi+, coloris noir janvier (156 € TTC).

Un utilisateur féru de son smartphone verra d’un bon oeil la possibilité de programmer son sèche-serviettes électrique depuis une application dédiée plutôt que d’avoir à faire ses paramétrages depuis le boîtier de contrôle, pas toujours bien positionné (souvent en partie basse). D’aucuns rétorqueront cependant qu’une télécommande infrarouge – lorsque celle-ci est fournie – fera tout aussi bien l’affaire… 

ELÉGANCE DE ROTHELEC

Comptant parmi la nouvelle collection de sèche-serviettes présentée par le fabricant, ce modèle se décline en 6 coloris. Disposant de l’ensemble des normes et labels de sécurité, il s’accompagne d’un thermostat mural permettant de programmer plages horaires. Compatible avec l’application Rothelec, il permet enfin une connexion et un pilotage à distance. En option, détecteur d’ouverture de fenêtre.

Sans compter que, comme pour d’autres biens de grande consommation dédiés à la maison, la connectivité appliquée aux sèche-serviettes se limite à des applications adossées à des protocoles propriétaires. Très vite, les utilisateurs se retrouvent avec autant d’applications que d’appareils domestiques ! Logiquement, les fabricants de sèche-serviettes électriques ont inclus ces derniers dans les applications dévolues à leurs radiateurs électriques.

BASICS 20 DE TUBES

Ce sèche-serviettes à fonctionnement hydraulique, électrique ou mixte, est conçu avec des éléments tubulaires de 20 mm de diamètre, disposés horizontalement, ainsi qu’avec des espaces réguliers conçus pour une disposition optimale des serviettes. En mode hydraulique, il se révèle par ailleurs très économique du point de vue énergétique, grâce à la quantité d’eau réduite présente dans les éléments. 5 coloris disponibles.

QUEL SYSTÈME CHOISIR ?

ÉLECTRIQUE

M’AMA D’IRSAP (DESIGN ANGELETTI & RUZZA)

Doté d’un panneau rayonnant, le plateau d’accueil de ce sèche-serviettes hydraulique permet un accrochage facile des serviettes ainsi qu’un séchage efficace. Son système innovant de robinetterie amovible facilite par ailleurs l’installation et devient invisible une fois en fonctionnement. Et, grâce au système de pilotage « Now », chaque radiateur peut être contrôlé et programmé depuis un smartphone (en option). H 105 ou 140 ou 170 x L 55 x P 11,35 cm. De 625 à 1022 W en fonction des dimensions.

Branché sur une prise de 220 V à une distance suffisante des robinets et autres sources d’humidité, le radiateur sèche-serviettes électrique garantit un confort sur mesure, toute l’année. Une montée en température rapide constitue l’un de ses atouts. Certains modèles possèdent en outre un système de rayonnement ou de convection et une fonction ventilation en produisant un flux d’air. Côté consommation, ce système n’est pas plus économe mais il est utilisable à volonté, contrairement aux modèles dépendants du chauffage central. On peut donc le couper et le faire fonctionner à toutes les périodes de l’année, indépendamment de la mise en route de la chaudière.

EAU CHAUDE

TAHITI DOUBLE DE FINIMETAL

Le design sobre et élégant de ce sèche-serviettes à eau chaude en acier est souligné par sa double rangée de tubes ronds ; celle-ci amplifie la diffusion de chaleur et enveloppe la salle de bains d’une atmosphère douillette. Quant à sa conception, elle est dictée par des formes ergonomiques et un encombrement étudié (lié à sa faible largeur), qui convient notamment aux espaces réduits. 71 coloris disponibles dont 7 finitions « Métal et Structuré ». Hauteurs 86,2 et 122,2 cm (15 tubes et 21 tubes). Largeur : 45 cm.

Son système et son esthétique diffèrent peu du modèle électrique, à une distinction près : il est relié au chauffage central ou au circuit d’eau chaude, comme n’importe quel autre radiateur de la maison. Le sèche-serviettes à eau peut être indifféremment raccordé à une chaudière à gaz ou au fuel qui chauffera l’eau circulant dans ses tubes, offrant un vrai confort d’utilisation. Dès le petit matin, il donne l’assurance d’entrer dans une salle de bains agréable à vivre, car intégrée au chauffage central. Quand la chaudière fonctionne (et à cette période seulement), le confort est optimal.

MIXTE

Combinant raccordement au chauffage central durant l’hiver et pouvant basculer automatiquement en mode électrique à la belle saison, ce radiateur sèche-serviettes hybride permet de profiter des avantages de chaque source d’énergie. Une alternative intéressante ! S’il off re un confort à la carte, sa consommation se situe en bonne logique à mi chemin des deux systèmes. La facture énergétique se situe entre 600 et 1 500 W environ.