Bassines redonne des couleurs à la dinanderie française - Concept bain
close
Bassines redonne des couleurs à la dinanderie française
Actualités - Actus - Decorative - Design - Vasques et meubles

Bassines redonne des couleurs à la dinanderie française

Les initiés se souviendront sans doute de lui comme celui qui a contribué à façonner l’image de la marque, ô combien prestigieuse, de pianos de cuisson La Cornue… Or Xavier Dupuy est un homme de défis ! Son dernier en date : rendre à la dinanderie française ses lettres de noblesse. Mais cette fois, c’est sur l’univers de la salle de bain qu’il se penche. Ainsi vient-il d’imaginer pour ce dernier une nouvelle marque de vasques… fabriquées exclusivement en métal.

Un peu d’histoire pour commencer : la dinanderie française (fabrication d’objets ;en cuivre jaune, en laiton, etc.), qui a atteint son apogée au début du XXe siècle, s’est pratiquement éteinte à la mort de Jean Dunand dans les années 40. Ce qui chagrine profondément Xavier Dupuy. Aussi l’ancien président de la marque de pianos de cuisson La Cornue s’est-il donné pour mission d’ouvrir à nouveau la recherche plastique et le design dans ce domaine… Et, pourquoi pas, la porter à l’international ! Il s’agit ainsi, pour M. Dupuy de rompre avec l’image vieillotte des éviers en cuivre ! Ainsi est née en début d’année la marque de vasques baptisée, pour la circonstance, Bassines.

Xavier Dupuy entend, à travers cette dernière, repenser cette forme archaïque en la transformant en objet précieux et contemporain. Il s’agit donc de faire d’un objet usuel l’expression d’une certaine forme d’artisanat industriel. Pour ce faire, Xavier Dupuy s’est attaché les services de son compagnon de toujours, Laurent Besseas, designer de l’école Boulle, et auteur des collections de mobilier chez La Cornue.


Narcis : une collection fondatrice

Savant mélange d’artisanat industriel et de technologie « made in France », la marque Bassines s’est notamment formée autour d’une collection fondatrice : Narcis. Celle-ci rend hommage avant tout à son unique composante : le métal, qui éblouit et reflète. Le nom de la collection évoque bien évidemment le personnage de la mythologie grecque, ébloui par la réflexion de sa propre image. Ce qui explique pourquoi Les vasques Narcis sont des surfaces réfléchissantes qui renvoient l’image de celui qui s’y regarde.

 

De fait, la collection Narcis revisite la forme archaïque d’une bassine pour en faire un objet contemporain précieux. Ronde ou rectangulaire, la vasque joue sur la silhouette élaborée de ses rebords et nous projette dans un univers sophistiqué et inédit. La forme rectangulaire, généreuse dans ses dimensions, est pensée pour une plus grande aisance devant son miroir, tandis que la forme ronde intégrera des espaces plus intimes.

Un procédé technologique innovant

On précisera que les vasques sont fabriquées en inox 316, le substrat métallurgique de la plus haute qualité existante, qui en plus est inoxydable. Sa surface sert d’ailleurs de base parfaite pour le traitement ultra sophistiqué qu’on lui fait subir.

Pour ces finitions, Bassines utilise un procédé technologique employé principalement dans l’industrie de l’aéronautique et de fabrication très limitée. Le PVD, ou Phase Vapor Deposit. Il s’agit en fait d’un traitement sous vide dans un four chauffé à haute température, et dans lequel la vapeur du métal se dépose sur le substrat et l’empreigne. Le résultat ? Une dureté 7 fois supérieure à la normale – et qui rend le métal traité inrayable. À noter par ailleurs que les vasques sont proposées en quatre finitions – inox, or, cuivre, noir, en version brillante ou satinée.

La personnalisation au coeur du produit

Signature de la collection, le clapet est conçu comme un élément décoratif qui reproduit la forme des vasques et permet de combiner deux couleurs : noir/or, cuivre/inox, inox/noir, or/inox, etc. Ce jeu entre la couleur de la vasque et celle du clapet donne également une grande liberté dans le choix des robinets et rend chaque installation unique.

Xavier Dupuy

De fait, la notion de personnalisation est au coeur du produit : on pourrait imaginer un clapet ciselé avec, par exemple, la finition de guillochage souvent utilisée dans l’horlogerie ou un clapet gravé à son nom ou à celui d’un hôtel. Une plaque en métal sur le rebord de la vasque peut également personnaliser ou identifier son propriétaire. Pourquoi ne pas imaginer une vasque pour elle et une pour lui ?

Mais le clapet n’a pas uniquement une fonction esthétique. Pensé pour des lieux publics, il est équipé d’une forme sophistiquée et discrète d’antivol.

Et, pour garder intact la forme harmonieuse des vasques, Bassines a inventé un système original de gestion de trop plein. Breveté, le système Magic Over Flow, évacue l’eau en toute discrétion grâce à un conduit caché à l’intérieur de la vasque. Deux positions d’installation pour les vasques Narcis : semi-encastrée ou posée.

Revisiter la forme rustique des bassines de ferme

Autre collection de la marque, Barn entend faire un pied de nez à l’image subliminale des bassines de ferme… En dessinant une vasque sophistiquée et luxueuse. Encerclée dans du bois massif, une cuve en forme de demi-sphère, en finition poli brillant, se loge dans cet écrin rugueux… Et joue du contraste des matières. La vasque intègre par ailleurs toute la technologie Bassines… Traitement du métal en PVD et système de gestion du trop plein. Proposée en différentes couleurs, telles que l’inox, le cuivre, l’or et le noir, Barn peut s’habiller de différentes essences de bois pour son habillage extérieur.