Cedeo : transport zéro émission d’ici 2050 ! - Concept bain
close
Cedeo : transport zéro émission d’ici 2050 !
Actualités - Actus

Cedeo : transport zéro émission d’ici 2050 !

L’enseigne Cedeo annonce la transformation complète de sa flotte de véhicules de livraison, avec pour objectif d’atteindre un transport zéro émission à l’horizon 2050. Une première étape a été franchie avec l’ajout de deux camions électriques.

© Arnaud Lombard

Adieu le diesel, place à l’électrique ! Dans un effort de durabilité, à l’image des engagements de la maison mère DSC, Cedeo annonce la transformation de sa flotte de véhicules de livraison, afin d’atteindre le zéro émission à l’horizon 2050.

Cela passera par le renouvellement de “l’ensemble de sa flotte de camions de livraisons sur 10 ans, remplaçant progressivement les véhicules diesel par des motorisations permettant de réduire significativement les émissions de CO2 comme l’électrique, le biocarburant B100 ou le biogaz”, annonce l’enseigne dans un communiqué.

Une première étape dans ce processus de décarbonation a été franchie en septembre 2022, avec l’intégration de deux camions électriques. L’enseigne Cedeo prévoit ensuite de réduire de 40 % les émissions de CO2 de sa flotte de camions de livraison d’ici 2028-2029, de façon à anticiper l’objectif de neutralité carbone en 2050.

Privilégier l’électrique pour les courtes distances

À ce jour, 5% de la flotte DSC roule aussi au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) © Arnaud Lombard

Offrant un levier de réduction de Co2 de 90%, l’électrique sera la solution privilégiée par Cedeo. L’enseigne vise ainsi une flotte constituée à 20 % de véhicules électriques à l’horizon 2028/2029.

Cependant, cette flotte de camions de livraisons sera constituée au regard des distances à parcourir dans le cadre des tournées Cedeo. En effet, l’électrique ne peut répondre à tous les besoins kilométriques en termes d’autonomie. Ainsi, il sera retenu pour les livraisons en zones urbaines et périurbaines, avec des distances moyennes de 200 à 250 kilomètres par jour et une recharge en retour de tournée. Dans le cas de tournées dépassant les 250 kilomètres, le B100 sera privilégié.

Cet arbitrage pourra “évoluer en fonction des améliorations, rapides et constantes, de l’autonomie des batteries électriques, conclut le communiqué. La flotte Cedeo pourrait ainsi compter d’ici 2028 plus de véhicules électriques pour des trajets plus conséquents.