Horus : une reprise d'activité organisée - Concept bain
close
Horus : une reprise d’activité organisée
Actualités - Actus - Robinets

Horus : une reprise d’activité organisée

En activité depuis le 6 avril, les équipes de production du fabricant français de robinetterie haut de gamme Horus sont à l’oeuvre pour assurer, dans le plus strict respect des mesures de sécurité établies, la fabrication des commandes à livrer à partir du mois de mai.

Si l’’activité de détail en provenance des salles d’exposition et magasins est encore à l’arrêt, les échéances de livraison de produits Horus pour les chantiers, en France comme à l’export, sont en majorité confirmées. Par ailleurs, les principaux clients à l’export ont d’ores et déjà transmis au fabricant français de robinetterie leurs commandes de réassort de stock jusqu’au mois de juin.

Tenant compte des nombreuses incertitudes qui pèsent sur l’économie, Horus s’impose ainsi une réactivité maximum… Avec, en particulier, une flexibilité quotidienne dans la gestion du personnel présent à l’atelier ; du reste, la situation d’effectif restreint facilite le respect scrupuleux des mesures de sécurité.


Des mesures de sécurité draconiennes 

Se fixant comme priorité la sécurité de ses équipes, l’entreprise a, en effet, pris plusieurs mesures drastiques :

  • Respect d’une chaîne de décontamination stricte avant chaque prise de poste et pour chaque colis réceptionné ;
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique, de masques et de visières de protection ;
  • Respect des règles de distanciation avec un espacement de 2 mètres minium ;
  • Processus de décontamination, chaque jour, des ateliers et des postes de travail.

Un attachement fort à l’entreprise

Selon Horus, cette période inédite aura permis de révéler l’attachement à l’entreprise de chacun des employés, qu’il soit en situation de télétravail, d’inactivité forcée ou de retour à l’usine.

« Chaque article sortant de fabrication est ainsi manufacturé avec d’autant plus de soin et de fierté. Nous sommes en effet convaincus que les valeurs de savoir-faire, de fabrication locale et traditionnelle, sortiront revalorisées et grandies de cette crise autant économique que sanitaire. »