Mais pourquoi diable le WC lavant tarde-t-il tant à percer en France ? - Concept bain
close
Mais pourquoi diable le WC lavant tarde-t-il tant à percer en France ?
Actualités - Actus

Mais pourquoi diable le WC lavant tarde-t-il tant à percer en France ?

Un papier fort intéressant, mis en ligne sur le site Web de Slate le 12 décembre dernier, s’intéresse aux raisons pour lesquelles le WC lavant demeure, en France, un produit de niche, constituant ainsi un marché assez marginal… alors qu’il est roi au Japon.

SX de Toto

Certains se souviendront peut-être que, l’an passé, la marque Geberit Acquaclean a organisé le « Geberit Acquaclean Tour 2017 ». Le principe : faire découvrir au grand public le WC lavant et tous ses avantages ! Ainsi un camion équipé de deux cabines a-t-il sillonné 6 villes en France (Strasbourg, Lyon, Nantes, La Teste de Buch, Saint-Raphaël et Marseille) pour permettre aux curieux de se décomplexer vis-à-vis de cet équipement et de transformer cet essai en une expérience ludique. Avouez que c’est là un « roadshow » qui a de la gueule !

De fait, la marque Grohe s’est elle aussi essayé à familiariser les particuliers aux bienfaits du WC en lançant une grande campagne de publicité, « First class seats for everyone », dans 19 aéroports sis dans 15 pays. Cette dernière vantait les mérites du washlet Sensia Arena, présenté par Grohe comme plus confortable, hygiénique et doux que le papier toilette. Par ailleurs, la marque a envoyé un camion XXL du Truck Tour Grohe dans lesdits aéroports pour donner l’occasion au public de découvrir et de tester le Sensia Arena.

Un avenir prometteur, mais…

Mais pourquoi diable ces marques se démènent-elles tant pour nous familiariser avec ce produit qui nous est encore si peu familier ? Il faut croire qu’elles lui prédisent un bel avenir, contrarié pour l’heure par une certaine barrière psychologique qu’il nous faut franchir… Car les spécialistes des équipements sanitaires sont unanimes : il n’est pas, en la matière, de produit plus confortable, hygiénique et efficace que le WC lavant ! Alors, qu’attendons-nous pour l’essayer ?

One C d’Axent

Un papier fort intéressant, mis en ligne sur le site Web de Slate le 12 décembre dernier, s’intéresse justement aux raisons pour lesquelles le WC lavant demeure, en France, un produit de niche, constituant ainsi un marché assez marginal, alors qu’il est roi au Japon.

On apprendra ainsi, en lisant l’article, que si le pays du Soleil Levant l’a adopté de manière unanime, c’est en partie car « le chauffage central n’était pas aussi répandu au Japon qu’en Europe ; ainsi l’apparition de sièges chauffants a été chaudement accueillie et accompagnée de celle d’une prise électrique juste à côté des WC, permettant le déploiement foudroyant de cette technologie« . 

Une véritable barrière psychologique

Autre élément de réponse : le prix relativement élevé de ce produit. Or, dans un pays comme le Japon, majoritairement équipé, dans les années 70, de toilettes dites « à la turque », le sacrifice financier pour s’offrir le confort d’un WC lavant était plus facilement acceptée qu’en Europe, « où les toilettes modernes avec cuvette et chasse d’eau étaient légion« . 

Geberit Acquaclean Shower Spray

Quant à la notion d’hygiène, elle était déjà beaucoup plus liée à l’eau au Japon que sur le Vieux Continent, ce qui introduit une autre notion : celle de la barrière psychologique dont nous souffrons, en Europe, qui nous rend encore, sinon hostiles, tout du moins circonspects vis-à-vis de la possibilité de se nettoyer avec de l’eau… Ce que, au demeurant, nous faisons lorsque nous nous lavons les mains. 

Nous ne vous en disons pas plus, sinon que ce papier, qui évoque également les tabous vis-à-vis du « plaisir pénétrant » et revient sur le « gros bide du bidet » est à lire sans tarder !