Nuancier Acova : 46 coloris et 5 univers décoratifs pour une inspiration illimitée - Concept bain
close
Nuancier Acova : 46 coloris et 5 univers décoratifs pour une inspiration illimitée
Actualités - Actus - Decorative

Nuancier Acova : 46 coloris et 5 univers décoratifs pour une inspiration illimitée

Acova dévoile son nouveau nuancier composé de 46 couleurs, dont 25 nouvelles teintes, et réparti selon 5 univers décoratifs de façon à proposer la couleur parfaite pour son radiateur. La réalisation d’un tel nuancier a poussé le fabricant français à d’importants investissements sur la ligne de peinture.

© Acova

Comme un symbole, c’est depuis l’atelier de construction de Vaux-Andigny, site industriel historique de fabrication des radiateurs et sèche-serviettes Acova, que Fernando Ribeiro, directeur marketing de Zehnder Group France (Acova a été racheté par le groupe suisse en 1994, NDLR), a dévoilé jeudi 12 mai 2022 la version actualisée du nuancier du fabricant français.

Quarante-deux ans après le tout premier – Acova dévoilait une palette de 10 coloris à l’occasion du lancement du radiateur en couleur (1980) – et près de dix ans après le dernier (2011), le fabricant français révèle son nuancier renouvelé avec 46 couleurs, dont 25 nouvelles teintes (Cement Grey, Olive Green, Terracotta Faded, Champagne, Gentian Blue, Pigeon Blue, Blue Night…). Ces coloris sont déclinables en finition mate, brillante ou métallique.

Pour ce nouveau nuancier, Acova s’associe à Juliette Baumgartner, architecte coloriste suisse qui a fait ses armes dans le développement de produits de marques internationales dans le secteur de la mode, du commerce et de l’industrie.

Juliette Baumgartner a analysé l’évolution des modes et des espaces de vie, du design et des matériaux utilisés dans le bâtiment pendant près de deux ans. Elle a notamment constaté “l’engouement pour l’aménagement intérieur, cristallisé par la crise sanitaire, la place prépondérante de la couleur dans la décoration intérieure, et l’intégration totale du radiateur dans les espaces des particuliers“, résume Fernando Ribeiro.

Par son histoire, “Acova était déjà synonyme de couleur, rappelle Juliette Baumgartner. La nouvelle palette a été travaillée dans un esprit de continuité. J’ai recherché un équilibre entre couleurs tendances et intemporelles. Lors du choix d’un radiateur et de sa finition, je me suis aussi demandé avec quel type de robinet, de céramique, de carrelage ou d’accessoire il serait associé afin que le particulier profite longtemps de celui-ci.

Cinq univers décoratifs 

Pour inspirer et accompagner le particulier et le professionnel, Acova propose de sélectionner la couleur de son radiateur au travers de cinq univers décoratifs, reflétant chacun un ambiance unique définie par Juliette Baumgartner.

Radiateur Altime © Acova

La douceur du cocon. Inspiré par les tendances scandinaves, cet univers minimaliste, pur et calme fait de la maison et de la salle de bains des lieux de repos, propices au ressourcement.
L’association de blancs (Pure White, Cream…) et de tons bruns clair (Champagne) et gris (Telegrey) à des matières naturelles comme le bois ou des surfaces en métal brossé comme la laiton, crée un environnement sobre et confortable, dédié à la détente.

Radiateur Fassane © Acova

La chaleur de la terre. Les nuances d’ocre, de terracotta, de rouge brique (Ruby Red) et de brun (bronze, brown quartz) réchauffent la pièce. Leur combinaison à des matériaux et textiles tels que le bois et le lin font du séjour, de la cuisine, de la chambre ou de la salle de bains des espaces chaleureux, intemporels et authentiques.

Sèche-serviettes Regate Twist Air © Acova

Invitation à l’évasion. Les finitions brutes contrastent avec les intérieurs les plus raffinés, de façon à créer une expérience multisensorielle. Les teintes graphites (Titane, Telegrey 2) et taupe (Beige Grey), accentuées par les palettes de bleus (Bleu Night, Gentian Blue) favorisent la conception d’un espace tranquille et serein, propice à la rêverie et l’évasion.

Sèche-serviettes Cala asymétrique © Acova

L’esprit de la nature. Les tonalités vertes (Olive Gree, Reseda Green) qui investissent les murs, les sols, et les sèches-serviettes, reflètent le désir de renouer avec la nature. Leur association avec des couleurs nude (Edelweiss), brun clair (Beige Quartz) et gris (White Aluminium) favorise l’harmonie et la tranquillité.

Sèche-serviettes Kazean © Acova

La matière à l’état brut. Cet univers, qui s’inspire de l’architecture brutaliste, met en scène des formes géométriques anguleuses, des matériaux bruts comme le béton, des finitions noires mates et des accessoires en métal brossé.
L’utilisation d’une matière unique crée une homogénéité visuelle et donne une continuité à l’espace. En total look (Black Quartz, Anthracite Grey) ou en contraste avec des tons bruns naturels (Brown Quartz, Concrete Grey), l’intérieur de l’habitat adopte une ambiance contemporaine.

Investissements sur la ligne de peinture

Le nouveau nuancier Acova a mobilisé pendant six mois les équipes de l’unité de production de Vaux-Andigny. Ces dernières ont dû s’assurer, avant leur validation, de la qualification des nouvelles couleurs dans le process industriel sur la base de deux critères essentiels : tests de résistance au brouillard salin pour mesurer la durabilité du radiateur à la corrosion (les radiateurs Acova résistent 600 heures, tandis que la norme NF demande une résistance de 200 heures), et tests de colorimétrie pour vérifier le niveau de brillance, l’uniformité, la restitution des couleurs par rapport à un échantillon de départ et leur reproductibilité selon les différentes gammes.

Cette étape s’est accompagnée de la modernisation de la ligne de peinture avec des équipements de dernière génération, pour un montant de 1,3 millions d’euros, financée grâce au Plan de Relance du gouvernement. Un investissement considérable, qui s’inscrit également dans la démarche RSE d’Acova, avec l’objectif  d’augmenter la performance et la qualité (installation d’un tunnel de lumières en fin de process permettant une inspection visuelle et l’identification d’éventuelles irrégularités avec précision) ; d’améliorer l’ergonomie des postes de travail et réduire la pénibilité pour les opérateurs (mise en place d’un système de stockage dynamique de poudre plus proche de la machine pour éviter les manipulations et réduire les distances à parcourir pour les peintres) ; et réduire les déchets et l’impact environnemental (utilisation de sacs de poudre recyclables de 300 kgs au lieu de cartons de 20 kgs par exemple).

L’usine de Vaux-Andigny © Acova

L’an dernier déjà, Acova avait investi dans la modernisation de son process de traitement de surface, à hauteur de 3 millions d’euros. Celui-ci portait sur le remplacement de la ligne automatisée de traitement de surface, passant d’un fonctionnement sur le principe de protection anticorrosion par cataphorèse à celui d’un traitement basé sur l’autophorèse, qui ne demande pas l’emploi de courant électrique : la consommation d’eau a donc été diminuée de 27% grâce à 3 cuves en cascade. Le changement du four de cuisson par un modèle fonctionnant au gaz, doté d’un meilleur rendement et d’une récupération d’air chaud pour chauffer les bains de traitement de surface a quant à lui permis une diminution de 53% de la consommation d’énergie (gaz et électricité).