Quoi de neuf côté produits balnéothérapie ? - Concept bain
close
Quoi de neuf côté produits balnéothérapie ?
Non classé

Quoi de neuf côté produits balnéothérapie ?

La cause avancée du déclin de la balnéo reste récurrente : le rebond de la douche qui, avec sa version à l’italienne, remplace aisément la baignoire dans une logique de gain de place et d’accessibilité. « Pourtant, il faut comprendre que les produits ne sont pas comparables et s’avèrent complémentaires. La baignoire balnéo appelant au bien-être et à un moment de respiration où l’on peut s’isoler dans sa bulle d’intimité. A nous de savoir faire passer le message pour lui redonner sa chance car ce marché a encore un beau potentiel », souligne Ségolène Tayon, Chef de Produits Balnéo Kinedo. Chez Allibert, Pierre Rouy le note aussi « la douche a certes pris le pas mais on assiste à un effet de seuil. Le marché de la baignoire, incontournable de l’immobilier familial, et de la balnéo sont intiment liés d’où notre innovation pour promouvoir les deux avec le lancement de notre baignoire bain-douche balnéo en grand public et en pro. Qu’il s’agisse de l’un ou l’autre réseau, le fait notoire est de constater que les clients montent en gamme avec des produits toujours plus sophistiqués, ergonomiques et des systèmes mixtes eau + air ». C’est d’ailleurs le haut de gamme qui progresse en termes de chiffres d’où des programmes automatiques aux fonctionnalités diversifiées qui incluent le drainage lymphatique, l’aromathérapie, la luminothérapie, la chromothérapie, la musique. « Il ne s’agit plus d’opérer un choix de prix qui se rapproche d’une baignoire mais d’opter catégoriquement pour un choix balnéo sophistiqué, validé par des critères techniques : le choix du matériau et sa résistance, son isolation thermique et acoustique, son équipement connecté incluant information et animation sur le programme en cours, sa maintenance en termes d’hygiène avec des systèmes automatiques à l’ozone, etc. », poursuit ce dernier. Et s’il est nécessaire que les gammes de produits soient lisibles, elles doivent aussi surfer sur la simplicité tout en conservant l’efficacité, travailler le confort et l’ergonomie à leur maximum (modelage et thermoformage des moules) et ce, dans la discrétion esthétique de composants extra-plats, de buses affleurantes, de mini-injecteurs d’air, de cache bondes pour dissimuler le vidage, de finition bicolore, en laiton chromé, inox, etc. Dans la mouvance des deux dernières années, le marché des baignoires balnéo à deux places a aussi gagné des adeptes. Dans l’idée de concurrencer le marché du spa en pleine croissance, elles ont justement l’avantage de présenter une hygiène supérieure. « Ce phénomène gagne les espaces de bien-être ou des particuliers qui choisissent de consacrer une pièce de la maison (extension, garage, sous-sol) à un espace bien-être digne de ce nom d’où justement l’évolution du marché pro pour le particulier », précise Jean-Louis Preti. Une tendance que valide également Marc Chevalier de Bette, « la baignoire à deux pour le couple est un argument de confort qui permet à l’hôtellerie de monter en gamme. Tout comme notre baignoire ronde équipée en balnéo s’avère un vecteur de vente premium ». Parallèlement, la logique de personnalisation des produits balnéo gagne du terrain. Outre la couleur, les options de confort se démultiplient pour gagner en sophistication d’équipement afin de faire monter le produit en valeur. Alternative à la balnéo pure, la formule Skin Touch surfe quant à elle sur le segment du bien-être et de la détente (soin du corps/environnement de la salle de bains), ciblant les adeptes de relaxation plutôt que de massages toniques. Enfin, à l’instar des radiateurs sèche-serviettes ou des miroirs connectés, la baignoire se transforme désormais en enceinte pour un bien-être en musique. Gageons que cette nouvelle expérience balnéo empreinte d’expertise et de savoir-faire saura véhiculer l’idée d’un investissement responsable et durable auprès de ses différentes cibles !