Ouverture : La chambre salle de bain - Concept bain
close
Ouverture : La chambre salle de bain
Tendances

Ouverture : La chambre salle de bain

Inspiré par l’esprit loft qui joue à fond la carte de l’ouverture et de l’hôtellerie dont les chambres « tout-en-un », appelée aussi chambre salle de bain, expérimentent les agencements de demain, le décloisonnement des pièces gagne la salle de bains après avoir profondément modifié l’architecture des pièces à vivre. Depuis que les usages et fonctions cohabitent, baignoire et douche auraient-ils pignon sur lit ? 

plateau de douche FIORA

Plateau de douche Silex extra-plat Ardose noir sur mesure de FIORA Pour une esthétique épurée, vasque et receveur à fleur de sol se coordonnent. Receveur personnalisé sur mesure (maximum 203 x 100 x 3,3 cm). Antidérapant. Antibactérien et fongicide (adjonction de nanotechnologies dans la fabrication de la matière première du receveur, le Silexpol). 14 coloris au catalogue, teintes RAL possibles. Texture Ardoise (existe en finition lisse).

Le caractère convivial des lofts – ces vastes bâtiments industriels transformés en lieux de vie après rénovation – a gagné peu à peu toutes les zones de la maison. Après avoir modifié la distribution des cuisines désormais volontiers connectées au salon et à la zone repas pour former une vaste pièce à vivre, l’esprit d’atelier passe de la partie « interactive » de l’habitat à sa sphère la plus privée. Gagnant désormais le pôle « nuit », cette mutation n’a de cesse de révolutionner notre vision de la salle de bains !

CHAMBRE SALLE DE BAIN : HÉDONISTE AVANT TOUT

Conçue comme un refuge de l’intimité, la pièce d’eau s’est muée en un havre de bien-être. Dans cette perspective, chambres et salles de bains s’unissent pour former un duo voué au relâchement. Les suites parentales sont les premières à bénéficier de cet effet de plénitude car elles sont déjà, par essence, pensées comme des espaces partagés, aménagés grâce à des plans fonctionnels qui facilitent les échanges et fluidifient les circulations. Plus encore qu’avec le binôme chambre + dressing, les fonctions « repos » et « agrément » se polarisent quand les cloisons tombent ou s’effacent ponctuellement. La mode-maison est passée par là et la décoration permet aujourd’hui aux baignoires, douches et autres meubles vasques d’entrer dans la chambre, sans disgrâce esthétique. Au-delà de leur seule fonction, les objets du quotidien possèdent désormais une image, une identité visuelle forte que chacun souhaite conforme à ses goûts, ses besoins, ses désirs. L’époque est à la personnalisation !

collection-alys-meuble-olmo-ontario-de-aquarine

Collection Alys meuble Olmo Ontario de AQUARINE Naturelle, cette ambiance joue les accords parfaits entre les éléments de mobilier issus d’une collection à composer (plus de 35 combinaisons possibles). L’intégration de la salle de bains repose sur des façades teinte de bois structurée (décor Olmo Ontario) en accord avec le piètement du lit. Le meuble-vasque suspendu (120 cm) est assorti aux colonnes, avec ses flancs blancs qui font un rappel à la teinte du receveur.

UNIFIER PETITS ET GRANDS ESPACES

Outre l’adhésion à ce concept global qui cultive l’art de vivre chez soi selon ses propres codes, ce type d’intégration a le mérite d’optimiser les mètres carrés. Considérant la problématique actuelle du logement dont le coût n’a de cesse d’augmenter, en particulier dans les zones urbaines, l’idée a de quoi séduire… Les micro-espaces en quête d’optimisation ne sont pas les seuls à céder à la tentation de la multifonctionnalité de la chambre salle de bain. Au-delà de la dimension pratique, lorsque salle de bains, chambre et dressing investissent un espace commun, la nécessité d’harmoniser les lieux s’impose. Les architectes ont parfaitement intégré ce besoin d’unité et proposent des espaces très aboutis, d’une apaisante cohérence.

chambre-echo-du-legend-hotel

Chambre Echo du LEGEND HÔTEL Délicate et poétique, la chambre Echo, conçue par la designer Valérie Boy pour cet hôtel de la rue de Rennes, à Paris, mise sur l’alliance de voiles légers et des couleurs grises et rose poudré soulignent la touche féminine et gracieuse de cet espace. Cet effet de transparence se retrouve dans le vitrage feuilleté qui sépare plus symboliquement que visuellement le lit de la salle de bains

UNE VISION GLOBALE

De leur côté, appliqués à répondre à cette demande exigeante, les fabricants raisonnent en « ensembliers », additionnant plus que jamais les compétences comme autant de vecteurs de croissance dans un marché difficile. Cette concentration de l’offre a pour corollaire le développement de collections complètes. Non seulement les gammes de mobilier ou de céramique sanitaire s’étoffent avec des compléments qui assurent la transition d’une zone à l’autre, mais elles sont souvent complétées par des accessoires, puis de la robinetterie… Vasques, receveurs sans oublier les revêtements muraux s’accordent à l’unisson des matériaux et des finitions. Les catalogues des plus grandes marques de sanitaires entendent répondre à tous les besoins des porteurs de projets, qu’il s’agisse de satisfaire un particulier ou, à plus large échelle, le prescripteur. Outre le positionnement de chaque produit, c’est le design (qui n’est rien d’autre que la vision actuelle, plus universelle et transcendante, de la notion de style) qui devient le principal dénominateur commun entre ces références.

chambre-foret-enchantee-de-hotel-original-paris

Chambre forêt enchantée de HÔTEL ORIGINAL PARIS Signé par la styliste-designer Stella Cadente à deux pas de la place des Vosges, le décor de cet hôtel est un voyage au pays des contes et du rêve, un univers poétique en noir et jaune d’or.

LA CHAMBRE SALLE DE BAIN : COMME À L’HÔTEL

Si, dans le fond, c’est dans la vogue pour les habitats de type loft que se trouve la philosophie des « chambres avec vue sur bain », c’est du côté de l’hôtellerie qu’il faut en chercher concrètement l’inspiration. Les agencements tout à la fois rationnels et résolument déco dont bénéficient les nouveaux établissements constituent de véritables laboratoires à idées. Que le décor exprime un partis-pris contemporain ou plutôt charme, il a ici toute son importance et le cadre se révèle soigné dans les moindres détails. La conceptualisation est même devenue l’une des clefs de différenciation, au même titre que le standing. Car il s’agit de révéler l’âme des lieux pour les rendre uniques, intimes. Dans une recherche constante d’harmonie, les matériaux mis en oeuvre par les décorateurs représentent une source créative. Le plus souvent, c’est le mobilier qui structure les pièces décloisonnées et définit les zones d’utilisation.

chambre-du-5-codet

Chambre du 5 CODET L’aménagement du 5 Codet a été confié à l’architecte d’intérieur et designer Jean-Philippe Nuel qui présente l’établissement comme un de ses « projets les plus aboutis où l’architecture intérieure et chaque détail mis en oeuvre cherchent à donner du sens au lieu ».

UN PÔLE DÉTENTE À LA MAISON

Se sentir chez soi comme à l’hôtel, invite au relâchement dans son loft version « pocket » de la chambre salle de bain. Hôte de sa propre suite, en quelque sorte… Associer chambre et salle de bains modifie radicalement les contours classiques de chacune de ces entités. Aux oubliettes, la notion de pièce, confinée dans ses anciennes limites : inventez, la tendance se nourrit de votre imagination. Soyons pragmatiques : moins de distance à parcourir entre la douche et le lit, c’est moins de fatigue diront certains. Au quotidien, le décloisonnement ferait donc aussi faire des économies… de pas. Plus sérieusement, plus la circulation entre les espaces est fluide, plus les volumes de la pièce paraissent avantageux, lumineux. Les détracteurs de l’ouverture argueront qu’installée au coeur de la chambre (ou pas), une salle de bains reste une pièce d’eau ! Outre la nécessité d’assainir l’air en permanence avec une VMC adaptée au volume, sols et murs devront accueillir des revêtements waterproof (ce qui jusqu’il y a peu limitait le choix considérablement). D’autres ajouteront que ce dispositif serait, par définition, contraire à l’intimité. Une affaire de pudeur mais aussi de partage de l’espace. Lumières, bruits, aller-venues… Surtout si votre conjoint se lève aux aurores (et vous non). Comme celle de l’esprit, pour être un progrès, l’ouverture des pièces, n’exige, si ce n’est de frontières, un seuil, élevé, de tolérance…

suite-ebony-de-the-may-fair-london

Suite Ebony de THE MAY FAIR LONDON Au coeur de Londres, cette suite symbolise le luxe, associant l’exclusivté du bois d’ébène et du cuir à la contemporanéité des vasques Luminist de Toto, dont le rétroéclairage contraste à merveille avec le décor sobre et sombre.

 

amenagement-gain-de-place-sur-mesure-de-archea

Aménagement gain de place sur-mesure de ARCHEA En plus d’être une tête de lit à part entière, le meuble sert de chevet, les lampes y trouvant leur place de chaque côté. Il sert aussi à ranger les livres en toute discrétion, et à séparer sans cloisonner chambre et salle de bains. La tête de lit cumule quatre fonctions avec une économie de moyens, qui n’oublie pas la qualité des finitions. Car Archea est aussi intervenu dans la réalisation des meubles de salles de bains, ce qui a permis de coordonner les coloris pour l’ensemble du mobilier, en l’occurrence un béton clair, associé à un vert wasabi, deux tons qui donnent le La à la suite parentale.