< Retour

Des visions confraternelles et réalistes : Etats Généraux de la Salle de Bains

30/06/2017

Créés par l’AFISB en collaboration avec 4 organisations de fabricants (L’Ameublement Français, Profluid, Uniclima, Gifam) lors du rendez-vous annuel de la profession organisé conjointement avec la FNAS, les 1er Etats Généraux de la Salle de Bains se sont donnés pour objectif de travailler en partenaire sur les enjeux de la salle de bains, analyser ses évolutions, cerner le marché et s’attacher à mettre en lumière les Produits Remarquables au travers d’un palmarès inédit. En introduction à cette journée de réflexion et d’expertise partagée, Serge Lecat, président de l’AFISB, déclarait : «La vedette, aujourd’hui, c’est la salle de bains». Une phrase-clef pour dresser le portrait de l’une des pièces qui a sans doute le plus évolué dans l’habitat et rappeler qu’à nouvelles salles de bains… nouveaux produits, accompagnant une montée en gamme. Plus efficients, ces concentrés de services pro-consommateur ont le super-pouvoir de déclencher des projets. Et de doper les ventes.

 

Si, d’un point de vue économique, ces biens extraordinaires se définissent comme «la forme définitive du résultat commercialisable», leur lien avec l’évaluation du marché – et plus encore son évolution – n’en paraît que renforcé car ils réunissent les conditions nécessaires à l’innovation et au changement durable. Les résultats de l’étude annuelle réalisée par Développement Construction pour l’AFISB rejoignent les conclusions de l’Année du Bain qui s’attache justement à mettre en parallèle les chiffres en regard des produits (et des efforts productifs en amont) qui les ont alimentés, avec respectivement une croissance globale estimée à +2,6% et +2,49%. Un bilan concordant qui confirme l’inversion de tendance annoncée en 2015, laquelle marquait, si ce n’est la fin du moins la suspension, d’une longue période de régression du secteur de la Construction affecté par une décrue depuis 2007 et la crise financière corrélative (-21%). Alors que l’expression «Les planètes s’alignent» pourrait suggérer que les conditions d’une reprise structurante se regroupent d’elles-mêmes, influencées par ordre presque naturel qui les fait émerger sous l’impact d’une énergie plus déterminante que le bénéfice des gestes et des actions volontaires, l’idée contraire se dégage avec force. De fait, outre que les efforts, la discipline, la vision et la communication soient désignés comme des ingrédients essentiels à la construction de cette conjonction céleste, il s’agit de porter ce dessein ensemble, de manière coordonnée. En faisant cause et journée commune, l’ensemble constitué par les entreprises du sanitaire-chauffage – industriels, artisans, négoce, distributeurs…, se met manifestement en ordre de marche, appelant de ses vœux la mutualisation des retours d’expérience de chacun, dans et vers le réseau, car «défendre notre filière, c’est défendre la croissance». Porté par Serge Lecat qui entend notamment s’employer à donner davantage de visibilité aux marques de fabricant avec un étiquetage qui permettrait la distinction avec la MDD, ce message corporatiste rejoint l’épilogue prononcé à l’issue de ce symposium par le président de la FNAS, Philippe de Beco : «Notre écosystème nous nourrit et nous lie». Des visions confraternelles et réalistes auxquelles Concept Bain souscrit pleinement.

 

Claudine Penou

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement.